Articles

★ Le Cid (#50)

« Il faut lire Le Cid dans sa première version, celle de 1637, qui explose comme un coup de tonnerre, avec la fougue de la jeunesse, le flamboiement du sang, les trompettes de la victoire. On s'aime, on se déchire, on libère sa patrie en quelques heures parmi les plus intenses de notre théâtre. Drame du conflit entre les sentiments passionnés et les dures contraintes du devoir moral et politique, la pièce offre une liberté de ton et une audace formelle que Corneille, pour se conformer aux codes d'une dramaturgie classique en train de se mettre en place, s'attachera par la suite à atténuer, mais dont le texte original, que cette édition restitue, conserve l'éclat. »


Quand j’ai lu Le Cid pour la première fois il y a quelques années, je m’étais ennuyée. Sa redécouverte il y a quelque jours m’en a fait tomber amoureuse…

Nous prenons part au dilemme de Don Rodrigue, fils de Don Diègue, éminent maitre d'arme qui s'est vu déshonoré au crépuscule de sa vi…

★ Adaptation théâtrale des Soldats de Lenz

★ Everything Everything (#49)

★ Sons of Anarchy (#48)

★ L'étudiante : épisode #1

★ Bittersweet (#47)