★ Favoris de l'été

Ça y est, l'équinoxe d'automne pointe le bout de son nez et viens sonner le glas d'un été qui aura, selon moi, duré...

Favoris de l'été, session 2018


Ça y est, l'équinoxe d'automne pointe le bout de son nez et viens sonner le glas d'un été qui aura, selon moi, duré beaucoup trop longtemps ! Vives les jolies vestes, les écharpes et les paires de bottines ! Mais avant de plonger tête la première dans la période des fêtes de fin d'année, il est temps de passer en revue toutes les belles choses qui me sont arrivées, que j'ai pu rencontré, expérimenté ou voir au fil de cet été. C'est parti !

La souscription à un abonnement Netflix aura vite fait de mettre un peu de séries dans ma vie. De celles que j'ai pu regarder cet été, trois sortent véritablement du lot :
- Penny Dreadful, qui se hisse avec une facilité déconcertante dans le top trois de mes séries favorites. Ambiance poétique dans une Londres victoriennes peuplées de créatures surnaturelles ; cette série est en fait la mise en image des plus gros succès de la littérature horrifique britannique. Si la fin de l'ultime saison laisse un peu à désirer, sachez que les commics la poursuivent (et la poursuivent d'une chouette façon, mais ça, on en reparlera bientôt).
- Atypical, une série à la fois dure et mignonne, traitant de l'autisme et de son impact sur la vie non seulement scolaire mais également familiale des patients. Une série que j'ai dévoré en une journée et que j'ai adoré.
- Disenchantment, sans grande surprise, que j'ai simplement ADORÉE. La patte de Groening touche à l'ambiance médiévale de la Fantasy pour un moment détente vraiment agréable. Cette série n'est probablement pas la meilleure, ni la plus intelligente, peut‑être même pas la plus drôle, il n'empêche que j'ai passé un super moment aux côté d'une Bean un peu chelou, d'un Elfo décalé et d'un Luci à la limite entre le vieux con et le bon pote qui m'a plusieurs fois rappelé la face de téflon d'un certain Bender.

Côté jeux‑vidéo, deux temps sont à mettre en lumière :
- Celui de ma redécouverte de Saints Row IV ; le jeu défouloir par excellence. Pouvoir complètement WTF, bastonnade à coup d'armes qui le sont pas moins et massacre d'aliens sont autant d'ingrédients qui m'auront fait passer de chouettes heures de détente. Dans la droite ligné de cet opus, j'ai également pu tester le mode coopération du standalone Gat out of Hell avec mon chéri. Le résultat est le même ; ça tire dans tous les sens, ça ne meurt jamais et c'est un bon moyen de décompresser d'une semaine un peu trop chargée.
- Mais également et surtout celui des DLCs d'Assassin's Creed Origins. Si Ceux que l'on ne voit pas m'a fait passer un super moment à l'origine de la confrérie qui m'est si chère, c'est de loin La Malédiction des Pharaons qui m'a le plus transportée. Je ne m'étends pas trop sur le sujet, un article complet arrivera également sur le blog, article qui me permettra d'officialiser la nouvelle section Jeux Vidéo du blog !

De façon moins ordonnée et pour parler de choses un petit peu moins ciblées, j'ai :
- Surconsommé l'album Disobey de Bad Wolves. Un album qui a épicé mes virées en voiture et coloré comme il se doit mon été. J'aime ce groupe et cet album d'amour d'amour. Mention spéciale à la reprise de Zombie qui m'a fait découvrir ce groupe, et dont la version acoustique est encore plus sublime, au morceau The Conversation qui est probablement mon favori et au morceau Hear Me Now dont le featuring avec Diamante est sublissime.
- ENFIN trouvé un format de Bullet Journal qui aille non seulement à mon esprit toqué et versatile et à mon quotidien d'étudiante. J'ai donc opté pour un filofax A5 et un mode étudiant (comprenant une année scolaire, de septembre 2018 à août 2019 donc). Un format qui me permet de modifier d'éventuelles ratures qui me désespéraient dans la versiont carnet, et qui me permet donc de surmonter le plus gros des problèmes que je rencontrais jusqu'alors.
- Découvert l'histoire de Coraline, d'abord à travers la plume de Gaiman et ensuite à l'écran. Je vous reparle de cet énorme coup de cœur très très bientôt.

Mais la plus belle des choses qui me soit arrivé cet été est sans conteste l'adoption de ma petite Onyx, une petite Golden Retriever née le 31 mai et qui a trouvé le chemin de la maison le 30 juillet. Mon petit bébé ; une crapule qui se change en rayon de soleil et qui aura très vite fait d'apporter avec elle une belle dose de bonheur dans ma vie.


Et vous ? Certaines choses ont-elles marquées votre été ?

Vous aimerez peut-être :

0 commentaires