★ Sons of Anarchy (#48)

« A court d’options, Kendra, une jeune fille dont la vie est en danger, rentre à Charming pour demander l’aide des Sons of ...

Sons of Anarchy

Quatrième de couverture
« A court d’options, Kendra, une jeune fille dont la vie est en danger, rentre à Charming pour demander l’aide des Sons of Anarchy. Quand il apprend qu’elle est l’orpheline d’un ancien membre, Tig décide de la protéger coûte que coûte. Afin d’éviter une issue fatale pour SAMCRO et Kendra, les Sons devront oublier les vieilles alliances et mettre leurs vies en jeu. »

Mon avis
J’avais déjà adoré la série éponyme, que j’ai suivie dès ses débuts. Tomber nez à nez avec la faucheuse dorée de l’ouvrage a été une belle surprise, qui a définitivement scellé ma faiblesse de fangirl. Pfiou.

Nous retrouvons les memebres de SAMCRO peu de temps après la l'épisode traumatique ayant secoué le club : la terrible mort de la fille de Trager alias Tig. La douleur du deuil ne passant pas, la vengence n'étant pas assouvie, Tig peine à garder les pieds sur terre. Pourtant, l'arrivée de Kendra, fille de l'un des anciens membres défunt du club pourrait changer la donne. Mais avec Kendra arrive ses ennuis et si elle présente la seule forme de rédemption possible pour Alexender, elle pourrait bien incarner la menace grandissante qui pèse sur le club.
Close-up de trois dessins des Sons of Anarchy
Le spin‑off dédié aux Mayans étant programmé pour cette année, je me suis dis que le temps était venu de vous parler de l’adaptation graphique de la série FX. Adaptation : oui et non. Il ne s’agit pas là d’une bête transposition de la série mais une histoire parallèle, comme alternative, prolongeant l’univers du petit écran. Il n’y a pas grand chose à rajouter à la quatrième de couverture, si ce n’est que les dessins sont vraiment extras et les personnages superbement représentés : le coup de crayon de Damian Couceiro est tout simplement génial. J’ai beaucoup aimé la relation entre Tig et Kendra, relation très particulière qui lui permet d’assouvir son besoin de venger sa propre fille. Parce que justement, la BD se concentre sur le personnage franchement cinglé d’Alexender Trager. Au fond du gouffre après la terrible mise à mort de sa fille à laquelle il a assisté impuissant, il voit en Kendra une manière de se racheter auprès de lui‑même et de soulager sa conscience. Tous les ingrédients qui m’ont fait aimé la série sont au rendez‑vous : le charisme des personnages, la violence des échanges mais surtout la loyauté des membres d’un même club. Cependant, le livre n’est pas destiné qu’aux habitués de l’univers, et un lecteur ne connaissant rien des affaires sombres de la ville de Charming ne serait pas perdu. Enfin, et pour terminer, l’objet livre en lui‑même est à tomber. Tant le papier glacé, que les pages bonus en fin d’ouvrage ou encore la splendide faucheuse dorée de couverture.

En clair, j’ai dévoré cette BD et j’ai vraiment adoré retrouver l’ambiance émanant des membres de SAMCRO à travers cette histoire originale.

Pour acheter le livre : Sons of Anarchy


Article précédent Retour à l'accueil Article suivant

Vous aimerez peut-être :

0 commentaires