★ Tendanô (#32)

Tendano de Kohana Kimura

Quatrième de couverture
« Orsinaë, en l’an 4503. Des centaines de villages décimés, réduits en cendre. Des habitants mis à mort par un ennemi à la volonté implacable et assoiffé de destruction. Aucun prisonnier. De rares survivants, traumatisés.
Le roi Tendanô n’hésite pas une seule seconde à répondre à l’appel à l’aide d’Esdenorg, le souverain de cette contrée meurtrie. Les interrogations se succèdent jusqu’à ce qu’un nom soit prononcé. Un nom qui révélera des zones sombres de l’Histoire.
Comment être sûr de prendre les bonnes décisions quand on n’a connu que la paix ? Les événements l’obligeront à mettre de côté ses doutes et à agir pour le bien du monde. Pour le bien d’Eldalarya. »

Mon avis
Ce livre était dans ma wishlist amazon depuis plusieurs mois, quand j'ai vu qu'il était dispo sur SimPlement, j'en ai profité pour poser ma candidature. C'est avec gentillesse que l'autrice a accepté ce partenariat et je l'en remercie du fond du cœur.

Nous nous retrouvons sur Eldalarya, terres fantastiques, dans une période de troubles et d'horreurs après que la Grande Catastrophe ait frappé le monde. Orsinaë, l'une des contrées d'Eldalarya n'est pas en reste et Esdenorg se trouve bientôt dans l'obligation de demander l'aide de Tendanô. Ce dernier accepte sans réellement avoir besoin d'y réfléchir longuement et apporte son soutien indéfectible au souverain. Pris de doute, ses agissements auront forcément un impact sur les populations. Lui qui n'a connu que des rapports pacifistes, tenir tête au mystérieux meurtrier sévissant à Orsinaë se révèle être bien plus compliqué que ce que le roi s'était imaginé. En effet, Tendanô devra faire fi de ses combats intérieur... Entre enquêtes et rebondissements, bains de sang et destruction qui sont le quotidien des habitants d'Orsinaë, un nom sortira du lot. Un nom qui pourrait bien lever le voile sur les évènements récents.
« En sombrant dans l’inconscience, il avait perdu sa forme animale ainsi que tous les bénéfices qui allaient avec. Heureusement pour lui, Daikeno et Esdenorg s’étaient chargés de le secourir. Leur instinct de survie avait fait le reste. Leur Lien aussi. C’était ce qui les avait sauvés de la lave. »
Encore un voyage au cœur de la Fantasy aujourd'hui et j'avoue que tomber sur des lectures comme celle-ci fait vraiment du bien. La Fantasy fait partie de mes genres favoris (un tout petit cran au‑dessus de la SF), principalement parce que j'adore les univers présentés et Tendanô m'a procuré cette sensation d'évasion, de plénitude et de curiosité.
L'univers de Kohana Kimura, outre le fait qu'il soit très riche, est très bien décrit. Porté par une mythologie et un système calendaire qui lui sont propres, Orsinaë prend vie de façon parfois dure voire même cruelle mais toujours juste et précise. La carte présente en début de roman permet une vue d'ensemble sur le monde et figure les prémices d'un voyage beaucoup plus détaillé que ce que met déjà Tendanô à la disposition de ses lecteurs. Les noms des personnages contribuent à pousser le lecteur dans ce nouvel univers qui vous l'aurez assez vite compris, est un nouvel univers que j'ai beaucoup apprécié.
La façon d'aborder le récit, avec cette petite phrase lâchée en fin de prologue « Témoignage écrit de l’auteur juste après la Grande Catastrophe. » m'a déjà bien mise dans le bain pour la suite du roman. J'aime particulièrement quand l'auteur donne vie à ces personnages de cette façon, rompant sans équivoque la barrière entre le réel et l'imaginaire. L'impression qui en résulte est une impression de vrai, et l'immersion n'en est à mon sens que plus grande. Le fait est que Tendanô présente un traitement du versant politique de la Fantasy que j'ai rencontré en début d'année avec « Chimeterre » et je me rends compte que je suis particulièrement sensible à ce genre d'approche. J'ai trouvé les descriptions à la fois utiles et tellement poignantes... J'ai parfois été emportée dans un flot d'émotions que j'ai eu du mal a endiguer, et la révolte et le dégoût ont très souvent saisit mon esprit. Comme les descriptions, les dialogues en grand nombre peuvent sembler être une prise de risque : celui de perdre le lecteur. En ce qui concerne ce cas précis, j'ai trouvé qu'ils apportaient une touche de vraisemblance au récit. Les atrocité délients généralement les langues, et se décharger de ses idées, de ses pensées permet quelquefois d'en faire le deuil... En fait, s'ils sont très présents dans le roman, ils m'ont paru lui conférer un rythme bien à lui : j'ai eu l'impression qu'ils cadençaient le récit et permettaient aux pages de défiler plus vite encore.
Pour ce qui est des personnages, je l'ai déjà évoqué rapidement un peu plus haut mais j'ai trouvé qu'ils portaient l'essence même d'Eldalarya. Ils disposent chacun d'une histoire, d'une manière d'être qui lui est propre et donnent une impression globale de réalité. Pourtant, bon nombre d'entre eux croisent seulement la route de notre roi. Tendanô se révèle être un personnage touchant, conscient du pouvoir qu'il exerce sur son peuple et conscient que ses choix entraineront des répercussions. Sa finesse d'esprit m'a séduite et j'ai aimé prendre part à ses doutes, à ses sentiments et ses décisions. S'il fallait trouver au roman un petit point noir, je dirais que j'aurais aimé en apprendre encore davantage sur cet univers qui a énormément à offrir, cependant je sais qu'un autre tome m'attends déjà bien sagement. Je ne peux donc pas me plaindre plus que de raison. Quelques pages en compagnie de Tendanô ne m'auraient toutefois pas dérangée.
Mention spéciale à la dédicace que l'autrice a choisi. Une dédicace pleine d'émotion déjà, que j'ai trouvé à la fois simple et sublime...

En clair, pari gagnant pour Tendanô qui mérite clairement d'être lu et que je recommande chaudement ! Il s'agit là d'une très très bonne surprise. J'en attendais pourtant beaucoup et Tendanô a largement tenu ses promesses. Les Récits d'Orsinaë concernant Yanski sont déjà dans ma PàL et j'ai hâte hâte hâte de poursuivre les aventures écrites par Kohana Kimura !

Pour acheter le livre : Tendano de Kohana Kimura


Article précédent Retour à l'accueil Article suivant

Commentaires

  1. Même si il a l'air super, je pense passer mon tour pour ce coup, je pense que cela ne va pas me plaire ! mais bon on ne peut pas tout aimer ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout dépend des genres que l'on préfère en effet ! Des bisous à toi :)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire