★ Les élus : La prophétie d'Akus (#31)

Les élus d'Egérie

Quatrième de couverture
« Le troisième Monde est menacé. Un puissant sorcier œuvre pour le plonger dans le chaos et les ténèbres en imposant sa domination. Mais la prophétie d'un mage ancien offre encore un espoir. Elle annonce la venue de trois héros. Habitants d'un tout autre monde, ils seront bientôt appelés à sauver celui de la Magie. Leur arrivée est imminente mais nul ne le sait encore. Nul ne sait qui ils sont. Les Elus, eux mêmes, ignorent que leur destin est déjà écrit. »
C'est dès l'âge de 19 ans qu'Egérie couche les premières lignes de son premier roman . Nourri de légendes, de mythes et de contes médiévaux, « les Elus » s'écrit au fil des années et trouvera sa suite dans un second tome : « La ligue de l'amulette sacrée. » »

Mon avis
Petite lecture sur laquelle je n'étais pas tombée sur SimPlement. Si je l'ai eu entre les mains, c'est que l'autrice me l'a très gentiement proposé en SP. Je la remercie du fond du cœur pour cette gentille attention et pour la confiance qu'elle m'a accordée.

Nous faisons la connaissance de Lucie, Marie et José, trois jeunes personnes réunies sous la bannière de la famille. Comme chaque année et malgré son lieu de vie éloigné, José vient rendre visite à ses cousines de qui il est depuis toujours très proche. C'est lors d'une après midi étouffante de soleil que les trois compères décident d'une balade en vélo qui va changer leur vie à tout jamais. Alors qu'ils semblent s'être perdu dans la forêt, les trois découvrent avec étonnement une maison à l'apparent abandon. Intrigués, ils choisissent d'entrer et découvrent non sans surprise une mystérieuse amulette. Bientôt pris dans une tempête loin d'être naturelle, ce n'est qu'après un temps d'inconscience que les compères se réveillent dans le troisième monde. Un monde fantastique où magie et légendes font corps avec la réalité. Ici, il vont découvrir d'étranges personnalités aux physiques et aux aptitudes étonnants. Eux-mêmes perdus, parviendront-ils à sauvegarder cet univers magique des noirs desseins qui le guette ?
« Les trois jeunes femmes, la bouche déformée d'un sourire mauvais, changèrent subitement d'apparence. Leur magnifique visage se changea en horrible tête de serpent et leurs jambes si gracieuses prirent la forme d'une queue de reptile immonde. De féminin ne leur restait que le buste désormais couvert d'écailles verdâtres. L'illusion enchanteresse laissait place à une vision d'horreur. »
Aujourd'hui, grand voyage en territoire Fantasy où mythes et légendes côtoient de près l'humanité. Je ne sais par où commencer, points positifs ? Points négatifs ? Impossible de morceler tant les idées sont bonnes, totalement chouettes par moment mais parfois fâcheusement entachées par quelques petits moins. Le fait est que Les Elus présente un nombre incalculable de bons aspects mais malheureusement quelques caractéristiques qui ont un peu gêné ma lecture. L'univers, s'il est très fouillé, vraisemblable en lui-même et très très bien dépeint, il m'a semblé déjà vu. J'y ai retrouvé « Le Monde de Narnia » dans le principe des jeunes élus venant d'un autre monde. Beaucoup du « Seigneur des Anneaux » aussi ; le troisième monde concentre des nains, des elfes et des hommes et la délégation comporte un mystérieux individu de petite taille dénommé Durin (entre autre). On s'aperçoit très vite que ce premier tome est un tome inspiré mais que l'autrice en maîtrise les codes. Le renouvellement du genre en Fantasy est difficile c'est un fait et c'est pourquoi je ne m'attarde que très rarement sur le déroulement de l'intrigue qui, pour bon nombre des cas, suit le même schéma. C'est le cas ici : trois héros, un monde au bord du chaos et une prophétie qui peut changer la donne. Toutefois, cet univers est rondement maîtrisé, connu de son autrice qui sait clairement où elle emmène son lecteur et je dois dire que j'ai carrément aimé ça.
En vérité, ma lecture m'a réellement plu et l'écriture y est pour beaucoup. Vous le savez maintenant, j'accorde une énorme importance à la forme et j'ai été ravie avec Les Elus. Le style est simple, accessible mais pour autant vraiment agréable pour ne pas dire simplement vivant. J'ai trouvé les descriptions, d'habitude denses en Fantasy, très légères dans le sens mélioratif du terme. Elles sont à la fois magiques, jamais étouffantes, très douce en fait. Pour être claire, j'ai trouvé le style d'écriture et la manière de raconter très dynamique, ce qui me pousse à dire que ce livre ferait un merveilleux premier pas dans la Fantasy pour qui souhaiterait s'y essayer. Quelques petites erreurs et maladresses subsistent mais l'ensemble me laisse confiante ; l'autrice s'est trouvé un style bien particulier qui saura convaincre plusieurs lecteurs.
Un autre point important à souligner est la densité des rappels aux contes populaires et à la mythologie : l'épisode de Fenhrir m'a vraiment, vraiment plu. J'ai trouvé la fin frustrante je dois dire, très bien amenée et ce qu'il faut de mystérieuse pour donner envie de poursuivre l'aventure dans le troisième monde ; c'est en partie grâce à ce sentiment que je peux dire que j'ai apprécié ma lecture.
Pour ce qui est des personnages, on peut souvent reprocher à la Fantasy de mettre en avant de jeunes héros qui se comportent soudainement en adulte après avoir été investis de leur nouveau statu d'élu. Paradoxalement, j'aurai tendance à souligner le contraire ici. Notre trio a la vingtaine et j'ai parfois eu du mal à me le figurer. Leurs réactions, leurs pensées et parfois même leurs répliques m'ont parfois semblé en décalage avec leur tranche d'âge ; si elle n'était pas mentionnée clairement dans le récit, j'aurais imaginé des héros aux alentours des dix‑douze ans. Cet aspect semble cependant s'atténuer (mais ne pas disparaitre) au fil des pages et des péripéties.

En clair, La prophétie d'Akus est un premier tome prometteur malgré quelques petits points regrettables. Le tout mériterait peut‑être une révision globale qui permettrait de faire disparaitre certaines maladresses mais c'est avec enthousiasme que je poursuivrai sur le second tome.

Pour acheter le livre : Les élus d'Egérie


Article précédent Retour à l'accueil Article suivant

Commentaires

  1. Hey je ne connaissais pas du tout, c'est vraiment chouette que tu fasses découvrir autant de romans auto édités ! Il a l'air vraiment sympa ce roman en tous cas ! =)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou ! Merci c'est adorable ! J'essaie d'aider comme je peux à faire émerger de petites pépites :)
      Il est sympa oui ^^ !

      Supprimer

Enregistrer un commentaire