★ Amisseum (#24)

Amisseum de Maes Larson

Quatrième de couverture
« Notre imagination aime nous jouer des tours. C'est probablement ce qu'Adam aurait souhaité se dire cette nuit après s'être réveillé en plein sommeil. Mais ce fut tout le contraire. Rien ne l'aidait à s'ôter de l'esprit ce qu'il avait vu, ni sa mère et encore moins ses fidèles compagnons Ryan et Isaac.
Ensemble, ils vivaient une vie de lycéen avec les joies et les peines qui vont avec. Pourtant, une seule chose semblait préoccuper Adam depuis quelques jours.
Qui était cet homme qu'il avait aperçu dans la nuit sombre ? Et ce lieu ? Etait-il réel ? Il n'avait jamais rien vu de tel.
Autant de questions auxquelles Adam et ses amis tenteront de répondre dans une aventure qu'ils n'avaient pas choisi et à laquelle ils ne pourront pas échapper. »

Mon avis
Nouveau service presse, nouvelle échappée dans le domaine de l'auto-édition et nouvelle belle surprise... Je ne me lasserai probablement jamais de la plateforme SimPlement, ni de découvrir de nouveaux univers tels que celui dont je vais parler ici.

Nous suivons Adam, Isaac et Ryan ; trois adolescents emportés par leur vie de lycéens et liés par une amitié à toute épreuve. Isaac doit composer avec ses histoires de cœur et sa réputation de tombeur. Ryan, lui, est tiraillé entre sa famille et sa passion : l'escrime. Quant à Adam, il doit se montrer fort pour soutenir sa sœur Nina, affectée par une maladie auto-immune. Un matin très tôt, Adam est réveillé en sursaut par un étrange rêve qui lui laisse une étrange sensation. Persuadé que ce songe n'est pas anodin, ses doutes s'intensifient lorsque ses deux compères lui avouent avoir fait un rêve similaire. Perdus entre les évènements de leur quotidien et les étranges phénomènes qui s'acharnent à leur tomber dessus, les trois amis s'en retrouvent à essuyer un tremblement de terre. La même journée, ils se rendent compte de la présence d'une mystérieuse et colossale pierre dans le parc qu'ils ont l'habitude de traverser. La chaleur étonnante de cette fin d'année laisse peu à peu place à une violente tempête et l'état de Nina se dégrade. C'est en passant devant la fameuse pierre que les trois amis sont aspirés dans un nouvelle dimension, un nouvel univers, et portés disparus sur terre. Bien loin d'imaginer ce que cet exil forcé leur réserve, les trois héros se jurent de mettre toutes leurs forces dans le but qu'ils se sont fixé : rentrer chez eux. Mais dans ce monde fantastique mêlant châtellerie et forces occultes, Ryan, Isaac et Adam vont être les sujets de bon nombre d'intrigues qui remettront en question leur possible retour sur terre...
« Vous savez ce qu'on dit des gens pressés par la vie ? demanda-t-il après un bref soupir. On dit qu'ils sont les premiers à implorer l'ange de la mort de les épargner lorsque ce dernier vient arracher leur âme au lever du soleil. C'est à ce moment précis qu'ils réalisent qu'ils n'ont pas assez profité de la vie et de leurs proches. Ils se retrouvent à regretter profondément ces jours où ils étaient trop pressés pour se satisfaire de l'essentiel : le temps, dit maitre Raynonce en esquissant un léger sourire sournois. »
De la fraicheur et une belle leçon d'amitié, c'est ce que je retiens de ce premier tome haut en couleur. Si les personnages sont attachants, l'histoire est crédible et l'intrigue franchement bien menée. Isaac, tourmenté par son passé est probablement le plus impulsif des trois garçons. J'ai adoré l'attention qu'il porte à sa grand mère et qui casse son côté « sale gosse », il en va de même pour son attitude envers Alexandra, sa petite amie. Ryan est peut-être le personnage qui m'est apparu le moins sympathique ; certainement à cause de son tempérament plus indépendant. Sa maladresse est toutefois touchante, même si elle conduit bien souvent à des situations compliquées. Adam est sans surprise mon personnage favori du trio ; à la fois attentionné, intelligent et attentif, il est également très réfléchi. Ce trait de caractère lui vient sûrement du cadre familial dans lequel il a évolué. En effet, contraint à grandir vite pour laisser plus d'attention à sa petite sœur, le jeune Adam a les pieds sur terre et la tête sur les épaules. Cette caractéristique est un énorme bon point pour le livre : les personnages ‑ du renégat au roi de Mirabilis ‑ sont à la fois crédibles et travaillés. J'ai trouvé qu'ils réagissaient comme tout un chacun et étaient empreints de réalité. L'intrigue est doucement menée par une suite d'évènements qui rendent le futur des adolescents plutôt évident. Le lecteur comprend vite que ces trois garçons ne sont pas qu'une bande d'ami qui s'est retrouvée au mauvais endroit, au mauvais moment. Les descriptions, qu'elles servent à l'intrigue ou à planter le décors suffisent à tenir le lecteur en haleine. Même si l'auteur prend le temps d'installer son univers, la lecture reste fluide et vraiment plaisante. L'écriture en elle–même est top ; elle colle à merveille à l'atmosphère dégagée par le roman. L'univers enfin, est richement établi. L'auteur sait où il souhaite mener son lecteur et cette attitude se ressent clairement à la lecture. Chaque élément soulève de nouvelles questions, pour certaines toujours irrésolues à la fin de la lecture, qui m'ont enchantées et me font attendre avec ferveur la suite de cette aventure. Un autre point que j'ai trouvé vraiment chouette est l'imprégnation de l'histoire dans le contexte actuel : les héros sont complètement addicts à leurs smartphones et aux réseaux sociaux. J'ai eu une impression de rappel à des monuments du jeu vidéo ou même du cinéma qui m'ont carrément plu. Je n'ai pas pu dissocier le Suun des Osydians du Thu'um des Dovah (bon ça c'est sûrement mon côté fanatique qui cherche des correspondances, mais avouez qu'il y a un petit quelque chose). De même, la capacité des capitaines à traquer les indices et reconstituer les scènes grâce à une vision spéciale matérialisée par des iris changeantes m'ont rappelé la célèbre vision de l'aigle, et plus globalement le principe utilisé dans les jeux-vidéo.
Mention spéciale à la lettre bonus envoyée par l'auteur en accompagnement de ce service presse et qui trouve son échos dans l'histoire, comme si les personnages avaient eux-mêmes pensé au lecteur lors de leur voyage. Je trouvais cette attention toute particulière déjà superbe, mais comprendre son sens profond la rend encore plus précieuse. Tout le monde ne peut pas se vanter d'avoir reçu une lettre portant le sceau du puissant Garamei de Mirabilis !

En clair, une nouvelle jolie découverte : c'est bien écrit, c'est propre, j'en redemande et le conseille chaudement. Ce livre est pour moi un joli voyage qui me fait attendre avec impatience la suite !

Page des articles coup de cœur

Pour acheter le livre : Amisseum de Maes Larson


Article précédent Retour à l'accueil Article suivant

Commentaires

  1. Je suis justement en train de le lire ^^ ravie de voir que tu l'a tant aimé :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai hâte de lire ce que tu en as pensé ! :)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire