★ The shadow of my dream (#23)

The shadow of my dream de Cynthia Georget

Quatrième de couverture
« Lucy a 26 ans lorsqu’elle apprend qu'elle est atteinte d'une tumeur au cerveau. Dès lors, elle songe déjà à la mort. Son meilleur ami Jonathan fait tout ce qu’il peut pour la sortir de ses idées noires, mais en vain. Elle se met à faire un rêve étrange, mais sans avoir le temps de s’interroger plus avant, Andrew, l’homme apparu dans son rêve, fait réellement son apparition, captivant et mystérieux. Le jeune homme est troublant, mais plus encore, elle est persuadée qu’il cache un sombre secret qu’elle aimerait à tout prix percer. Ainsi, la présence d’Andrew lui redonne l’envie de profiter et de découvrir ce qui se cache derrière cet homme espiègle parfois effrayant et en costume sombre. D’autant que sa soudaine présence est étrange. Peu à peu, et pour la première fois de sa vie, Lucy tombe amoureuse. Cependant, Andrew continue de cultiver le mystère, jusqu’au jour où il craque et lui avoue tout. Dès lors, tout prend son sens et le passé d’Andrew permet à Lucy de comprendre pourquoi il a des sautes d’humeur et supporte mal la frustration. »

Mon avis
4ème Service Presse grâce à SimPlement (plateforme, vous l'aurez compris, que j'adore). Ce service presse aura toutefois été une nouvelle expérience dans le sens où il s'approchait plutôt d'une bêta‑lecture.

Nous prenons part au quotidien de Lucy, jeune femme en phase terminale d'un cancer du cerveau. Entourée de son meilleur ami et de sa famille (de laquelle elle tente tant bien que mal de s'éloigner), Lucy se prépare lentement à affronter la mort. Bataillant entre insomnies et malaises, la jeune femme essaie de profiter dignement du peu de temps qu'il lui reste. Une nuit calme, au repos étonnamment réparateur, Lucy rêve d'un mystérieux inconnu en costume sombre. Troublée par la détermination de son regard, elle est complètement chamboulée lorsque le lendemain, ce même inconnu lui rend visite à l'hôpital dans lequel elle séjourne. A partir de ce moment, Andrew devient le principal appui de Lucy. Bien qu'elle parvienne à déceler une part d'ombre dans les yeux de son nouvel ami, l'héroïne est bien loin de se douter ce que représente réellement cet homme plein de mystère et de noirceur...
« Avez-vous tous la même allure ? Smoking et ironie facile ? »
Le gros point noir de ce livre reste l'orthographe et la syntaxe. Les dialogues sont parfois déconstruits et les temps du récit souvent flous. De même, la concordance des temps est souvent simplement oubliée. De nombreuses erreurs de conjugaison, d'accord ou d'orthographe persistent. D'autre part, des utilisations familières font souvent leur apparition : si elle ne sont pas dérangeantes dans les dialogues, elles sont à mon sens plus gênantes dans les descriptions.
J'ai trouvé que l'histoire apportait des idées plutôt originales, tant dans le principe de dualité des âmes pures/sombres, que dans le principe d'approche de la thématique de la vie. Quelques stéréotypes m’ont fait lever les yeux au ciel mais globalement les personnages sont attachants. J’ai beaucoup aimé le chapitre 12 et le récit du passé d’Andrew, quelques répliques m’ont vraiment fait rire. La fin de l’intrigue est pour le moins inattendue et l’épilogue ajoute sa touche de fantastique : j'ai vraiment apprécié l'idée qu'il développe. Toutefois, je pense qu’il faudrait peut être revoir la façon de procéder des personnages. J’ai parfois eu l’impression d’avoir affaire à deux adolescents plutôt qu’à deux adultes lors de la lecture. Cet aspect n’est pas dérangeant en soi, mais rend le fond de l’histoire un peu moins crédible. Ils nécessitent tous les deux une certaine expérience et donc forcément un âge plus avancé que l’adolescence mais certaines de leurs réactions ne collent de ce fait pas avec leur âge supposé. Autre point, la rencontre entre les deux protagonistes est pour le moins surprenante (il est sûrement possible de développer cette rencontre pour la faire paraitre moins « abrupte »). De cette manière l’histoire n’en serait que plus crédible, même si elle est empreinte de mystère et de magie. Je pense que l'histoire est à développer pour être améliorée. Certains passages sont « inutiles » tandis que d'autres mériteraient d'être largement fouillés.

En clair, il s'agit d'une lecture dans laquelle je me suis investie du mieux que je pouvais. Il s'agit également de ma première expérience de bêta‑lecture. Les idées du roman sont plutôt bonnes, mais le tout reste à améliorer. N'hésitez pas à postuler au SP pour, vous-aussi, donner votre avis sur ce roman !


Article précédent Retour à l'accueil Article suivant

Commentaires

  1. C'est sympa comme expérience en tout cas. Ce n'est pas mon genre de prédilection donc je passe mon tour mais en tout cas ta chronique est très intéressante.

    RépondreSupprimer
  2. L'idée du roman me plaît beaucoup mais je crois que je vais attendre la correction de l'autrice pour le demander en SP ! Je pense que j'aurai beaucoup de peine si il y a trop de problème de faute et de syntaxe.
    Mais merci quand même pour cette découverte !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, les idées sont plutôt intéressantes. Comme toi j'ai d'abord été étonnée par la forme mais tout doit bien commencer quelque part. Ce livre peut donner quelque chose de vraiment bien je pense :).

      Supprimer

Enregistrer un commentaire