★ L'auto-édition

L'auto édition

Je reviens aujourd'hui pour vous parler d'une petite expérience qui me tient beaucoup à cœur et dont je voulais parler depuis quelques jours déjà. C'est avec le premier épisode du roman Le Trône de Cendre d'Aurélien Grall (dont j'ai déjà parlé ici) que j'ai fais connaissance avec le monde de l'auto-édition. Évidemment j'en avais déjà entendu, certains livres auto-édités figuraient même déjà sur ma wishlist mais je n'avais encore jamais sauté le pas. Après cette lecture donc, qui m'a fait passé un chouette moment, j'ai entendu parlé notamment sur twitter, de la plateforme SimPlement sur laquelle je me suis inscrite le 28 avril.

SimPlement, c'est quoi ?
C'est une plateforme de mise en relation d'auteurs/éditeurs et de chroniqueurs littéraire. Le principe est relativement simple, mais franchement génial : vous vous inscrivez et postulez aux services presse qui vous intéressent. Si l'auteur/éditeur accepte, vous recevez le roman sous format numérique ou format papier. Dans ce cas, il vous faut le lire et publier votre avis avant la date échéante que vous aurez indiquée à l'auteur. Rien de bien compliqué en somme, et pourtant je dois avouer m'amuser comme une folle. J'ai déjà pu postuler pour plusieurs romans dont les avis arriveront très bientôt sur le blog. (Pour plus d'informations, vous pouvez jeter un œil ici).

SimPlement a été une belle opportunité à attraper au vol pour avoir un premier contact avec les maisons d'édition. Je pense notamment à IS edition, dont vous pouvez retrouver le chouette article sur le blog à cette adresse. Mais je pense également aux édition Mots et Légendes, chez qui j'ai eu le plaisir de pouvoir lire Faon de Jean Bury. Outre ces possibilité (que je ne pensais pas réalisables il y a encore quelques mois), SimPlement est un moyen de communication. Il permet d'approcher les auteurs de plus près, d'avoir un retour quant au travail effectué, c'est un moyen de se challenger en réalité. Et toutes ces caractéristiques méritent d'être saluées et même remerciées...

Mais SimPlement a surtout été l'occasion pour moi de rencontrer plusieurs auteurs auto-édités, et même de me lancer dans la lecture de ceux‑ci. Je savais ce qu'était l'auto‑édition mais il faut avouer que je n'avais encore jamais pris le temps de me pencher sur aucun des ouvrage qu'elle propose. Je conçois bien sûr que certains soient réticents à l'idée de lire des livres auto-édités. Chacun son point de vue. Le mien s'affine en une faveur claire pour ces romans. Rien que l'échange autour du livre avec l'auteur mérite franchement le détour. Supporter l'auto-édition c'est en quelque sorte apporter sa pierre à l'édifice du monde du livre, lui permettre de s'étendre, et permettre à des auteurs passionnés de se faire connaitre. En revanche, je ne conçois pas le fait que l'auto-édition soit considérée comme un « sous-genre » de la même façon que je ne conçois pas que la SF ou encore la Fantasy soient déconsidérées en France (j'en profite pour poser ça là).

Quoi qu'il en soit, je ne saurais jamais mettre les bons mots sur ce que la littérature fait naître en moi. Qu'il s'agisse de la lecture d'un « classique », d'un « auto-édité » ou d'un « fantastique ». Chaque livre mérite d'être lu, et je soutiendrai chacun des auteurs qui aura le courage de publier son livre, peu importe la voie qu'il choisira.

Je lis des auto-édités


Article précédent Retour à l'accueil Article suivant

Commentaires

  1. Je lis aussi des auto-édités. Je me suis inscrite sur la plateforme Simplement mais j'ai pas encore eu l'occasion de lire un livre via ce site. Par contre j'ai été contactée par un auteure auto-édités et j'ai lu son livre avec plaisir. Elle m'a même proposé de lire un autre de ses romans. J'adore le fait qu'on puisse parler avec eux aussi facilement. Enfin bref je lis des auto-édités ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, la relation est très différente c'est vrai. J'adore le principe de ce site, et j'adore ces nouvelles découvertes !

      Supprimer

Enregistrer un commentaire