★ Fascination (#1)

Couverture du livre Fascination de Stephenie Meyer

Quatrième de couverture
« Bella, dix‑sept ans, décide de quitter l’Arizona ensoleillé où elle vivait avec sa mère, pour s’installer chez son père. Elle croit renoncer à tout ce qu’elle aime, certaine qu’elle ne s’habituera jamais ni à la pluie ni à Forks où l’anonymat est interdit. Mais elle rencontre Edward, lycéen de son âge, d’une beauté inquiétante. Quels mystères et quels dangers cache cet être insaisissable, aux humeurs si changeantes ? A la fois attirant et hors d’atteinte, Edward Cullen n’est pas humain. Il est plus que ça. Bella en est certaine. »

Mon avis
C’est mon adolescence qui va parler ici. Comme beaucoup je me suis faite embrigadée par le phénomène Twilight (j’ai débuté la lecture après avoir vu le premier film, et l’ai terminée à peine quelques jours plus tard). Et comme beaucoup, ma part d’amoureuse transie à tendance fleur bleue a carrément adoré cette saga.

Nous rencontrons Isabella Swan, deux mains gauches, réservée et peu sûre d’elle. Pour permettre à sa mère de suivre son beau père dans les déplacements et voyages induits par sa carrière de baseballeur, Bella accepte de partir vivre chez son père dans la bourgade pluvieuse de Forks. Là, elle va rencontrer le bel Edward Cullen, énigmatique et hors d’atteinte. Au fil des contacts tantôt abrupts, tantôt étonnamment chaleureux, la jeune femme va s’apercevoir qu’Edward est loin d’être le commun des mortels, et que l’attirance qu’elle lui porte n’est pas fortuite. Isabella va être embarquée dans une histoire mêlant douceur amoureuse et danger mortel. Elle devra prendre des décisions qui risquent de bouleverser son existence toute entière.
« J'aimerais te dire à quel point tu m'es essentielle, à quel point ta présence est devenue mon addiction personnelle et à quel point je suis fou. Fou de tout mais tellement de toi... »
Une écriture fluide, dynamique et une histoire empreinte de rêve, c’est ce que je garde de cette lecture du premier tome que j’ai dévoré. Le cadre est franchement bien dépeint et l’atmosphère qui se dégage du roman est propice au laisser-aller. Même si le style de Stephenie Meyer est plutôt simple, la lecture m’est apparue vraiment très agréable. J’ai trouvé les personnages, bien qu’ils soient stéréotypés, très attachants. Bella fait sourire par sa maladresse et sa candeur m’a touchée. Edward, lui fascine évidemment : beau garçon, intelligent et mystérieux, sa mise à distance par rapport aux autres lui confère un charme fou. Malgré tout, son « je te veux », « je suis dangereux pour toi », « tu es toute ma vie », « non je ne peux pas » m’a un petit peu fatiguée durant la lecture, cependant, ce dilemme perpétuel et la bataille de ses pensées sont justifiés par la simple arrivée de James. Les figures secondaires sont plutôt bien fouillées et impactent, sinon imprègnent, les protagonistes et leurs choix. Et même du côté des méchants, je dois avouer avoir adoré le caractère inéluctable des relations amoureuses : le fait qu’un être soit destiné à un autre et la notion de protection que cela implique. Enfin, je garderai toujours à cœur le chapitre de la clairière qui est probablement celui qui m’a le plus transportée et bien que la romance y soit dégoulinante, je n’ai pas pu m’empêcher de trouver la scène magique.

En clair, j’ai vraiment aimé ce premier tome. Même si rétrospectivement j’y accorde une flamme moins vive, Fascination reste un roman qui a marqué ma vie de lectrice.

Pour acheter le livre : Fascination de Stephenie Meyer


Article précédent Retour à l'accueil Article suivant

Commentaires